Au XVIIème siècle, deux jeunes jésuites portugais se rendent au Japon pour accomplir la mission périlleuse de retrouver celui qui a été leur formateur et leur guide spirituel , le père Ferreira, disparu alors qu'il était parti répandre le catholicisme dans ce pays lointain où les chrétiens sont persécutés. Ils commencent par faire un dangereux voyage maritime, puis ils accostent enfin à destination où ils découvrent de petites communautés secrètes de chrétiens qui risquent chaque jour d'être dénoncés et torturés afin d'abjurer leur foi, puis exécutés de façon barbare. Ils ont beaucoup de difficultés à retrouver la trace du père Ferreira , leur vie est sans cesse mise en péril à travers de multiples aventures et ils assistent impuissants à des supplices atroces ...Je n'ai pas été très convaincue par ce film invraisemblablement tourné en anglais commercial , aux incessants rebondissements qui a pourtant un rythme assez lent et surtout qui se plait à accumuler les scènes de tortures variées sur lesquelles il s'attarde très longuement avec une complaisance pénible. Scorcese semble faire un catalogue de tout ce que l'imagination humaine peut inventer de barbare pour faire souffrir son prochain . Il introduit aussi un personnage de traître à répétition qui semble d'abord intéressant par la complexité de son caractère tourmenté , mais qui perd peu à peu toute crédibilité jusqu'à en devenir burlesque car il trahit systématiquement de manière prévisible et presque mécanique, cela devient une sorte de gag! Le titre désigne le silence de Dieu face aux persécutions de ses fidèles. C'est le point intéressant du film: pourquoi Dieu reste-t-il indifférent face à la souffrance humaine? Les moments d'émotion viennent de cette interrogation métaphysique poignante et désespérée qui trouve évidemment un écho chez les croyants d'aujourd'hui, comme le cinéaste. Il y a quelques très beaux passages liés au tragique de ce silence divin, à l'éloignement implacable de Dieu, à son absence terrestre et peut-être à son inexistence. Alors se pose la terrible question: cela vaut-il la peine et cela a-t-il un sens de lui consacrer sa vie et de croire encore en lui? Le sacrifice n'est-il pas vain? Le pari sur la vie éternelle n'est-il pas perdu d'avance? La réponse suggérée par le film sans aucune lueur divine ni transcendance est très pessimiste. NOTE: 5/10