J'aimais bien les derniers films d'Hong Sang soo , surtout Sunhi, mais j'ai été un peu déçue par la minceur de Yourself and yours. Un homme assez immature se dispute avec sa jolie compagne qui aime trop boire de l'alcool et elle le quitte . Mais il reste inconsolable et il est prêt à tout pour renouer avec elle. Entre temps elle a été courtisée dans un bar par deux autres hommes . Ce marivaudage sentimental se déroule dans un périmètre particulièrement réduit, quelques centaines de mètres d'une chambre à un bar et un autre bar du même quartier . La plupart des séquences, répétitives, sont formées de rencontres et de bavardages qui semblent improvisés sur les relations amoureuses compliquées, autour de choppes de bière et de verres de saké . L'originalité du film est que la jeune femme indépendante prétend ne jamais avoir vu les hommes qui l'abordent et la draguent alors qu'ils affirment tous la connaître . Cette hésitation vacillante entre la vérité et le mensonge est à la fois comique et troublante : qui dit vrai? Est-ce une tactique de séduction des hommes ou bien une fuite de la part de la femme, mensonge ou simple amnésie ? Le cinéaste propose des réflexions intéressantes sur ce sujet en suggérant que les hommes recherchent, à travers les rencontres, des réminiscences d'histoires anciennes et des femmes jadis aimées dont ils sont nostalgiques, alors que la femme voudrait commencer une nouvelle relation vierge de toute projection et de tout souvenir où elle serait appréciée pour elle-même, telle qu'elle est. Mais je n'ai pas trouvé cette très belle idée exprimée assez finement en images pour en être pleinement émue. NOTE:4/10