J'ai trouvé La la land , hommage aux comédies musicales américaines, inégal. Je ne fais partie ni de ceux qui le portent aux nues ni de ceux qui l'exècrent. Une jeune fille est venue à Hollywood dans l'espoir de devenir actrice mais elle n'a pu trouver qu'un emploi de serveuse, tous les castings qu'elle passe se soldant par des échecs. Un jeune pianiste de jazz rêve de monter son propre club , mais il en est réduit à gagner sa vie en jouant de la musique d'ambiance dans un restaurant où personne ne l'écoute . Les deux jeunes gens se rencontrent et se retrouvent de façon hasardeuse , ils tombent amoureux l'un de l'autre et essaient de réaliser leurs rêves artistiques. Leur belle passion va s'étioler au quotidien, s'érodant aussi bien au contact des difficultés à percer que du succès finalement obtenu qui les éloigne l'un de l'autre. Le scénario est très mince , reposant sur une romance éculée , que le réalisateur est obligé de tirer en longueur pour meubler plus de deux heures, d'où un certain ennui parfois et un manque de rythme gênant dans le genre de la comédie musicale qui devrait être brillant et enlevé. Je ne sais pas si c'est Ryan Gosling qui chante ou s'il est doublé mais je penche pour la première hypothèse vu le filet de voix du personnage , qui pourtant ne manque pas de charme face à une Emma Stone aux grands yeux dont les adorables minauderies sont un peu répétitives. Malgré une histoire d'amour désenchantée mille fois vue à l'écran , le film est tout de même assez enchanteur et plaisant , coloré et sentimental, avec des scènes très inventives sur le plan esthétique, d'une beauté purement magique , et surtout la séquence finale d'une splendide virtuosité dégage une intense émotion. NOTE:5/10