Admiratrice du cinéaste danois Thomas Vintenberg (Festen, La Chasse) , je suis déçue par La Communauté , film qui ne m'a pas semblé très réussi malgré des idées intéressantes, mal exploitées. Un couple aisé (il est architecte, elle présente le journal télévisé) proche de la cinquantaine hérite d'une immense maison en bord de mer qu'il n'a pas les moyens d'entretenir mais où il aimerait vivre. La femme a l'idée de proposer à plusieurs amis d'en devenir colocataires et d'y vivre en communauté. Le thème de l'utopie communautaire n'est guère plus traité que ses désillusions, rien n'est drôle, rien n'est caustique, le style de Vintenberg s'est alangui, affadi et aseptisé , il est en panne aussi bien d'inspiration que de regard critique. Mais voilà que l'architecte , qui est aussi professeur universitaire, se laisse séduire par une blonde étudiante de 24 ans qu'il installe chez lui avec l'accord plus ou moins extorqué de son épouse brisée qui se la joue idées larges avant de craquer face à l'infidélité de monsieur avec la starlette, qui la renvoie à son propre vieillissement de femme mûre ne se sentant plus désirée. Le portrait un peu bergmanien de l'épouse est assez réussi mais l'histoire d'adultère du macho caractériel (le type est pitoyable) est très stéréotypée. En parallèle leur timide adolescente de fille connait ses premiers émois sentimentaux, l'originalité ne brille pas là non plus . Tout finit dans les larmes, j'espère que Vintenberg va redevenir plus virulent! NOTE: 4/10