J'aurais dû aller voir "Ma vie de courgette" plutôt que le navet de Nicole Garcia que j'ai trouvé soporifique , interminable, bourré de clichés d'une niaiserie insupportable. Il a pour ambition de mettre en valeur la quête d'amour fou d'une jeune femme ardente et insatisfaite mais la réalisation est dépourvue de toute flamme, le rythme est d'une lenteur accablante et l'histoire mélo retro qui se situe dans une sorte de Grand Budapest Hotel thermal est aussi passionnante qu'une cure de sommeil . Louis Garrel en pensionnaire mourant y est pire que jamais . Le scénario est non seulement plat, malgré les violons incessants qui tentent vainement de lui insuffler du romantisme poussiéreux, mais il réussit même à se dégonfler à la fin de façon ridicule. La pauvre Marion Cotillard est affublée de vêtements vintage d'une laideur grotesque . Quel pensum! NOTE:1/10