Le film présente l'amitié naissante puis la complicité profonde qui s'établissent entre deux femmes que tout oppose, internées dans un centre thérapeutique pour troubles mentaux. L'une est une riche bourgeoise divorcée, très bavarde, et l'autre une jeune droguée marginale , introvertie, qui sort de prison après une tentative d’homicide dans un accès de désespoir sur le petit garçon qu'elle a eu d'un trafiquant violent . La garde de l'enfant lui a été retirée et elle n'aspire qu'à le retrouver. Ces deux femmes meurtries par l'amour et par la vie vont s'échapper de l'asile et la bourgeoise va entrainer sa jeune amie dans des aventures échevelées , impulsées par l'ivresse insouciante de la liberté retrouvée. Ce film sympathique et parfois émouvant est centré sur la fugue libératrice de ces deux malheureuses qui prennent leur revanche sur une existence qui leur a assigné une place de victimes. Il met surtout en valeur le duo que forment les deux actrices complémentaires, mais elles incarnent avec beaucoup d'excès des personnages assez caricaturaux ouvertement inspirés du film Thelma et Louise. Les rebondissements du film sont prévisibles, les clichés autour de l'enfant sont lourds et l'escapade n'est pas assez farfelue ni inventive au niveau du scénario pour être vraiment cocasse. Trop de scènes sentimentales et mélodramatiques ralentissent le rythme. NOTE:2/10