Je suis allée voir Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré en pensant passer un moment divertissant mais j'ai trouvé le film bien insipide en dehors de très belles images. Il est difficile de savoir ce que le cinéaste a voulu faire exactement en illustrant le livre démodé de la Comtesse de Ségur, si ce n'est une jolie mise en images assez ennuyeuse, surannée mais surtout sans la magie de l'enfance et le charme de l'imagination. Le film manque de fantaisie, d'humour et d'inventivité, il se traine en longueur, en particulier en ce qui concerne tous les trop inoffensifs mauvais traitements infligés à la poupée . Je ne suis pas sûre qu'il ait plu aux enfants très bien élevés de la salle qui sont restés polis mais sans aucune réaction , je les ai trouvés bien méritants car j'ai somnolé à plusieurs reprises. J'ai juste aimé quelques trop rares bestioles animées comme le petit écureuil et les hérissons mais le reste m'a souvent paru d'un ennui léthargique , sans verve malgré une caméra qui semble constamment échapper des mains de celui qui la tient et nous livre des images qui sautent désagréablement dans le cadre étroit de ce maudit format carré à la mode! La petite tête à claque qui joue Sophie n'est pas assez malicieuse et irrévérencieuse et je me demande vraiment ce que l'actrice iranienne Golshifteh Farahani vient faire dans ce film, elle affiche d'ailleurs un air perpétuellement consterné. Je n'ai trouvé ni tendresse ni cruauté, ni innocence ni mal, ni le vert paradis des jeux enfantins ni les angoisses de l'abandon. Les bêtises de Sophie sont insignifiantes, fades comme le film dans son ensemble. NOTE:3/10