J'avais adoré le film précédent d'Ounie Lecomte Une vie toute neuve qui traitait du placement d'une petite fille dans un orphelinat religieux en Corée , puis de son adoption en Occident. Ounie Lecomte,coréenne adoptée, traite inlassablement ce thème déchirant, dans des oeuvres très personnelles proches de l'autobiographie. Son dernier film suit la recherche très compliquée par une femme adulte (Céline Sallette, une actrice qui me bouleverse) de sa mère biologique qui a accouché sous X dont elle sait seulement qu'elle vit à Dunkerque , ville filmée en des plans absolument magnifiques. Cette recherche coïncide avec le désir de la mère de retrouver sa fille abandonnée trente ans auparavant. Malgré des moments de grande émotion, le film m'a déçue parce que les relations entre les personnages sont très lourdement explicites , le scénario est cousu de façon peu crédible et surchargée (on y voit aussi les relations compliquées entre la femme adoptée et son propre enfant) , avec un symbolisme assez démonstratif (la mère en position fœtale) . Il aurait été plus intéressant sur le plan de l'intensité dramatique de ne nous livrer que la quête et l'enquête de la jeune femme , sans nous donner simultanément, par un point de vue artificiellement omniscient, tous les éléments sur la mère, que la fille a tant de mal à recueillir. La mise en scène m'a semblé manquer de finesse, des scènes sont inutiles et insignifiantes, et cette platitude affaiblit l'émotion du thème traité; NOTE: 4/10