La jeune épouse névrosée d'un psychiatre manipule les hommes et devient victime d'un chantage qui la contraint à subir des sévices sexuels. C'est un mauvais film qui opte pour une esthétique formelle moderne avec une narration à ellipses, éclatée et déstructurée à la façon d'un puzzle à pièces manquantes, mais cette construction m'a paru être un artifice mystificateur pour masquer le vide et l'insignifiance du propos. L'intrigue est d'une stupidité exaspérante. Rien n'est de feu, les personnages sont glacés, désincarnés et inconsistants, surtout l'héroïne qui n'a nullement la séduction fatale d'une manipulatrice . Le film est dépourvu de passion et même de perversité. Certaines séquences sont légèrement inspirées de films de Bunuel d'une froideur perverse comme Le Charme discret de la bourgeoisie ou Belle de jour, plus que de l'énergie délirante d'Almodovar . J'ai trouvé que ce film vain ne parlait de rien , il m'a semblé être une imposture . Je n'ai aimé que le beau personnage sacrifié de la petite fille leucémique . NOTE/ 2/10